Le temps d’un trajet

J’ai toujours aimé les trajets. Attention cependant, je ne les aime ni trop courts ni trop longs, avec un but établi. Une heure de bus, d’avion ou de bateau, ou encore trois heures de train, c’est parfait !
(Et la marche ? Hm, bon, c’est une autre affaire…)
Dans cet entre-deux spatial où ne rien faire, ne rien penser est permis, la destination importe finalement peu. Elle influe peut-être sur notre humeur immédiate, selon que ce soit un aller ou un retour. Dans tous les cas, le trajet n’est pas qu’un déplacement physique, c’est aussi le passage d’un état d’esprit à un autre. Un départ, dans tous les sens du terme.

Mais en attendant, on se laisse porter et c’est tout.

Comment occupez-vous votre trajet ? Moi je prends de la lecture. Un magazine ou un roman. D’autres fois, ce sera un podcast dans les écouteurs, ou simplement de la musique. Avec une nette préférence pour les chansons nostalgiques au revenir de vacances !
Un goûter ! Du chocolat chaud pour les traversées matinales, et toujours des petits biscuits, des fruits.
Avec des amis, des parties de cartes… et beaucoup de papotages.
Avec les plus petits, on jouera à « Je vois quelque chose de rouge », on baissera la tête en passant sous les ponts et les tunnels.
Accompagné ou en solo, l’un comme l’autre a ses avantages. Je crois malgré ça que ce que j’aime le plus, c’est rêvasser en observant les paysages, les maisons, les quartiers, les villages, les gens. Je leur invente des histoires. Je fantasme sur ce à quoi pourrait ressembler la vie, par-delà la vitre.
Dans mon cocon qui file à toute allure, le temps ralentit.
Je regarde le monde défiler, et ça me suffit.
Je n’ai pas envie d’arriver. Il le faut bien pourtant.
Car je n’apprécierais pas autant le trajet si j’ignorais qu’il avait une fin.


Quelles sont vos occupations pendant les trajets ? Qu’emportez-vous pour vous distraire ? Avez-vous des petits jeux pour passer le temps ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Articles similaires