Favoris culture août 2017

Bonjour à tous ! Effectivement, j’ai posté un article « Favoris » il n’y a même pas deux semaines mais j’essaie de respecter le calendrier, voyez-vous ^^
Sans plus tarder, voici mes coups de cœur culturels de ce mois d’août :

YouTube

Illustration freelance & PVT en Australie

Louise (yes, une Française !), 22 ans, est formée en design graphique et travaille en freelance depuis l’Australie, où elle a l’occasion de passer une année avec le Passeport Voyage Travail (PVT) (qui m’intéresse moi-même beaucoup !).

Je l’ai découverte sur YouTube il y a peut-être deux ans, elle produisait alors des vidéos courtes mais très créatives et j’aimais bien son style d’illustration tout en doodles. Elle s’est fait davantage connaître sur Instagram, et puis plus récemment elle a passé la vitesse supérieure avec sa chaîne YouTube : elle publie une vidéo par semaine, parle face caméra, vlogue… Bref, j’aime beaucoup car je me reconnais dans ce qu’elle fait, elle est super douée, m’inspire et me motive.

Sa chaîne YouTube : ectomorphe
Sa galerie Instagram : @ectomorphe_

YouTube

Van Life, mais pas trop hippie

Comme je vous le disais la dernière fois, en ce moment je m’intéresse pas mal aux modes de vie alternatifs, et plus particulièrement à la « Van Life », ces personnes qui vivent sur la route, dans leur camping car.

Un exemple de ces presque marginaux qui ne vous fera pas trop peur est le couple Lexi et Cody. Leur diplôme universitaire en poche (elle est designer, lui vidéaste), ils troquent tout ce qu’ils possèdent contre un van, qu’ils passent l’été 2016 à rénover. Depuis, ils arpentent le bitume états-unien tout en développant leur activité freelance, du nom de Dynamo Ultima (photo, vidéo et design) et documentent le tout sur YouTube pour mon plus grand plaisir.

Je dis « qui ne vous fera pas trop peur » parce que j’ai moi-même tendance à assimiler la « Van Life » à un lifestyle hippie. Mais j’ai l’impression que celui-ci s’est considérablement popularisé ces dernières années (on peut même parler de tendance, snif mes goûts ne sont que de vulgaires produits de la société pas du tout originaux) et donc on trouve de plus en plus de personnes comme Cody et Lexi, qui – comment dire ? – ont des exigences similaires de vie aux miennes. ^^

Leur chaîne YouTube (anglais) : Dynamo Ultima
Leur website (anglais) : Dynamo Ultima

Blog

Pas des prunes

Beaucoup d’entre vous la connaissent déjà, et je la connaissais d’ailleurs moi aussi de nom sans jamais avoir pris la peine de vraiment m’intéresser à elle. Un peu comme pour ectomorphe, je me reconnais dans la personnalité et l’univers d’Angéline, créatrice du blog tout mignon tout doux, Carnet Prune. Pas grand-chose à ajouter, si ce n’est que j’aspire à développer mon blog dans la même direction que le sien !

Son blog : Carnet Prune

Livre

New York sucrée

Ce livre à lui tout seul (bon, et le film My Blueberry Nights aussi) me donne envie de partir vivre à New York et squatter le café cosy de l’immeuble d’en face tous les soirs d’hiver, le nez collé à la vitrine embuée, un thé et une pâtisserie au bout de la petite cuillère.

Marc Grossman (mais ce nom mdr) compile dans ce petit ouvrage les recettes des meilleures pâtisseries qu’on trouve dans la Big Apple, des roulés de cannelle au très classique cheesecake, pies, chausson frit, rugelachs choco, etc.

Le seul livre de cuisine qui me motive à me mettre aux fourneaux sérieusement !

Lien Fnac : Un goûter à New York

Musique

Génie créatif + nostalgie

Je crois que je commence à me passionner pour Bon Iver. Mais plonger dans l’univers musical d’un artiste jusqu’à devenir fan, ça demande du temps, alors je me contenterai aujourd’hui de vous parler de la chanson qui a déclenché *le truc* en moi.

De Bon Iver, je ne connaissais que « Skinny Love » (merci Birdy), « Blood Bank » (merci Jamie Dee) et « Holocene » (un bijou, même si je ne comprends toujours pas les paroles). Allez savoir comment j’ai trouvé « 29 #Strafford APTS » – sûrement un coup de pouce divin.

Ah, si, ça me revient. Je devais être sur la page Spotify de Bon Iver. J’ai regardé son dernier album, et j’ai trouvé que les titres détaient drôles. J’ai écouté cette chanson, qui figurait parmi les plus écoutées. L’atmosphère mi-nostalgique mi-spirituelle caractéristique de Bon Iver, je la connaissais déjà. C’est au refrain que j’ai été conquise. Pour moi, le mélange du vocoder avec les sons plus traditionnels de l’indie folk relevait du génie. Le reste, je ne peux pas en parler car je manque de vocabulaire technique, mais déjà, écoutez juste.

Pour en revenir aux paroles, c’est pratique, inutile de les comprendre (c’est mon cas, comme je le disais) pour apprécier la musique.

Écoutés en boucle ce mois-ci :

Musique

Comprenez pas les paroles ?

Je vous présente Genius, un website où l’on trouve non seulement les paroles de toutes les chansons contemporaines, mais surtout leurs analyses et explications. Celles-ci peuvent être fournies par n’importe qui et leur pertinence est évaluée par les autres internautes pour éviter les commentaires douteux. C’est là-bas que j’ai appris plein de choses sur les chansons de Lorde et même celles de Stromae !

Le site dispose également d’une partie blog avec des analyses, professionnelles cette fois, des dernières nouveautés musicales et un classement de ces dernières, mais seulement en anglais.

Le site : Genius

Jeu-vidéo

Bromance fantasy

Vu que j’avais bien aimé la recommandation jeu-vidéo de ma sœur la dernière fois, je suis retournée lui demander conseil. Et elle a encore marqué un point ! L’aurais-je sous-estimer trop longtemps ? J’ai terminé le Let’s Play de Superbrioche666 sur Final Fantasy XV hier, en larmes et carrément réticente à me séparer des personnages et de l’univers.

Pour ceux qui, comme moi, ne sont pas familiers de l’univers Final Fantasy, sachez d’abord que ça ne pose pas de problème pour regarder le Let’s Play (ou jouer au jeu). Ensuite, petit brief : Final Fantasy est une série de jeux-vidéos RPG japonais dont le dernier opus, Final Fantasy XV, est sorti l’année dernière. Il combine des personnages outrancièrement beaux gosses (et attachants, mais pas que pour leur plastique ok ?!) à un scénario peut-être un poil trop riche à mon goût, mais un dernier acte spectaculaire et émouvant qui sauve le tout et vous donne même la nostalgie de ces heures passées à combattre démons et monstres répugnants dans l’open world (en langage non-initié, ça signifie que vous pouvez vous balader où vous voulez dans le monde, très grand lui aussi).

Le Let’s Play de Brioche : Ici ! 
Le site officiel : Final Fantasy XV

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Articles similaires